L’acier ressort est un acier allié au silicium, qu’on trouve sous forme de lame ou de ressort hélicoïdaux. On le trouve très facilement, et en grande quantité.

Le backstand est une machine faisant tourner à grande vitesse une bande abrassive de 2 mètres, refermée sur elle-même. On l’utilise pour détourer et émouturer le couteau.

La brasque est un mélange d’argile, sable, et herbes sèches qui revêt le fond de la forge. Une fois cuite, elle résiste très bien à la chaleur, ce qui n’est pas le cas des bonhommes de neige.

Les burins de forge servent à couper l’acier à chaud. Il faut être deux pour les utiliser. Ils sont très utiles pour percer l’oeillet d’un marteau.

L‘émouture d’une lame est la forme de son tranchant, concave, convexe ou droit selon l’utilisation.

La forge (discipline) consiste à frapper de l’acier chaud pour lui donner la forme voulue et le rendre plus résilient et solide (on appelle ça le corroyage).

La forge (objet) est un trou en une forme d’entonnoir, recouvert de brasque, dans lequel on allume un feu de charbon allimenté par un souffle d’air. On l’utilise pour chauffer l’acier avant de le forger.

Les pinces de forge sont bien plus pratique que les mains pour attraper de l’acier à 1000°C.

Le recuit consiste à faire refroidir une pièce forgée très lentement pour lui retirer les tensions données durant la forge. Indispensable pour percer les manches.

Un tas est une pièce d’acier, fixé la plupart du temps sur un billot, sur laquelle on frappe l’acier chaud.

Un tranchet est simplement un burin tourné vers le haut qui sert à couper les pièces à chaud.

La trempe est un traitement thermique consistant à chauffer l’acier et à le refroidir brusquement pour le rendre plus dur.